Des travaux qui s’appuient sur des groupes de projet

Notre structure permanente doit rester très légère. Nous fonctionnons donc essentiellement par groupes de projet constitués à cet effet entre les membres intéressés, voire avec des participants extérieurs, et dotés si nécessaire de budgets propres. Le travail ne va pas manquer pour notre « Observatoire national DT-DICT », auquel le MEDDTL a bien voulu accepter d’apporter son précieux soutien.

Le Conseil d’administration compte fortement, bien entendu, sur la participation active de chacun, celle des membres fondateurs de notre association comme celle de tous les adhérents qui voudront bien nous rejoindre rapidement au sein de l’un ou l’autre des six « collèges » dont se compose notre association :

  • maîtres d’ouvrage publics ou privés et leurs maîtres d’œuvre ;
  • exploitants de réseaux ;
  • entreprises de travaux ;
  • organisations syndicales de salariés ;
  • personnalités qualifiées et prestataires de services ;
  • État et organismes de prévention.

En particulier, les collectivités territoriales et/ou les associations de CT ont pleinement leur place et un rôle important à jouer dans l’Observatoire national comme dans chacun des Observatoires régionaux, car leurs dirigeants et leurs services sont concernés à bien des titres. On peut même dire qu’ils sont les plus concernés : n’assurent-ils pas le plus souvent, à la fois, la gestion et la police de la voirie, l’exploitation de réseaux, la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’œuvre, et même l’exécution directe de travaux ?…

Groupes de projet

  • Groupe de projet n°1

    Échanges avec les Observatoires régionaux

  • Groupe de projet n°2

    Indicateurs

  • Groupe de projet n°3

    Ouverture d'un fourreau en sécurité

  • Groupe de projet n°4

    Dématérialisation

  • Groupe de projet n°5

    Téléservice des réseaux

  • Groupe de projet n°6

    Charte travaux urgents

  • Groupe de projet n°7

    Détection des réseaux

  • Groupe de projet n°8

    Propositions d'évolutions du guide technique

  • Groupe de projet n°9

    AIPR / QCM

  • Groupe de projet n°10

    Livrets 1 et 2 (clauses techniques et financières des marchés de travaux et de maîtrise d’œuvre).

Groupe de projet n°1

Échanges avec les Observatoires régionaux

Mission

Réponses aux attentes des Observatoires régionaux et mise en valeur de leurs actions, remontée et exploitation des informations et des REX, diffusion et promotion des bonnes pratiques, etc.

Création d’un outil d’échange entre l’Observatoire national et les Observatoires régionaux via une plateforme Internet à créer (architecture, identité visuelle, éléments de fond et de forme, etc.).

Dernière réunion

Vidéo

n°2

Groupe de projet n°3

Ouverture d'un fourreau en sécurité

Mission

Comment ouvrir un fourreau sans endommager la canalisation contenue ?
La mission du groupe est terminée. Les travaux sont illustrés dans la fiche AT-ENG 3 Découpe de fourreaux du fascicule 2 du Guide d’application de la réglementation.

Animateur

Avatar-0-2

Travaux clos

n°2
n°4

Groupe de projet n°4

Dématérialisation

Mission

Quelles préconisations pour assurer la dématérialisation et l’interopérabilité sans nuire à la précision et à l’ergonomie des données échangées, et sans induire de coûts supérieurs ?

Sous-groupe "StaR-DT"

La situation actuelle (réponses aux DT-DICT au format pdf pour les plans transmis) oblige les bureaux d’études en charge de la consolidation des réponses aux DT-DICT (plan de synthèse) à « recopier » manuellement les réseaux de chaque exploitant en mesurant les distances réseau/fond de plan. Cette opération entraîne mécaniquement une dégradation de la donnée (épaisseur du trait représentant déjà près de 10 cm à une échelle 1/200e).

Pour les bureaux d’études, une transmission des plans dans un format vectoriel commun à tous, et dans une projection commune, permettrait l’établissement d’un plan de synthèse sans la moindre déformation des données d’origine (une version pdf de ces documents serait utile en complément pour sécuriser la bonne compréhension, mais en aucun cas suffisante). Elle entraînerait aussi des gains de productivité dans la consolidation des données.

Pour la transmission du fond de plan au format vectoriel/image, le géostandard (norme de transmission) existe déjà : il s’agit du standard PCRS. Il manque en revanche une norme de transmission des données réseaux.

La démarche vise à définir un standard vectoriel de description des réseaux pour les besoins de réponse aux DT-DICT, en termes de dictionnaire détaillé d’objets, de modèle conceptuel associé (objets, attributs et relations), des représentation cartographiques recommandées (symbologie, charte graphique, etc.), et enfin, du modèle physique et des formats de fichiers qui véhiculeront ces informations.

Ce géostandard n’a pas vocation à servir à spécifier des bases de données métiers pour les exploitants par exemple. Aussi, la précision avec laquelle doit être décrite un objet sera en rapport essentiellement avec le besoin de cotation. Plus explicitement, une description d’affleurants ne sera faite que pour permettre de l’utiliser pour coter mais en aucun cas pour connaître sa fonction dans l’exploitation du réseau. Néanmoins, il est attendu que le modèle de données soit extensible pour pouvoir par la suite être étoffé et répondre à d’autres besoins métiers, tels que la transmission éventuelle des réseaux entre exploitant et gestionnaire d’une banque de données urbaines, ou encore la collecte de la position des réseaux nouvellement construits.

Un groupe de travail commun entre le GP4 de l’Observatoire national DT-DICT et le CNIG a entrepris de réaliser ce géostandard décrivant les réseaux de manière simplifiée. À l’issue d’une première réunion de ses membres le 13/09/2017, un groupe de travail restreint, piloté par l’Afigeo, a été constitué parmi des volontaires de ce sous-groupe afin de mener à bien la production de ce standard.

Un état de l’art des géostandards de réseaux produit par l’IGN et la stratégie du sous-groupe ont été soumis à un appel à commentaires dans le cadre du CNIG mi-2018.

À l’issue, la rédaction du standard avec l’IGN à proprement parler a été réalisée jusqu’à mai 2019, suivie d’un nouvel appel à commentaires qui s’est clôturé en juillet 2019.

Le standard a été validé en commission Données du CNIG le 17/09/2019 et publié le 15/11/2019 sur le site du CNIG.

 

Télécharger la présentation : GP4 – STARDT

Vidéo

n°3
n°5

Groupe de projet n°5

Téléservice des réseaux

Mission

Suivi de la mise en place du guichet unique, du côté des exploitants, des maîtres d’ouvrages et des entreprises de travaux.

Animateur

Thierry MARBACH

INERIS

Thierry MARBACH

Vidéo

n°4
n°6

Groupe de projet n°6

Charte travaux urgents

Mission

Élaboration et mise en œuvre d’une convention sur les procédures de travaux urgents entre les commanditaires et les exploitants, afin de faciliter ces procédures dans le respect de la réglementation.

La mission initiale est terminée. (Chapitre 7 du fascicule 2 et fascicule 10 du fascicule 1). Le groupe est maintenu afin d’exercer une veille et un retour d’expérience sur le fonctionnement des travaux urgents.

Animateurs

n°5
n°7

Groupe de projet n°7

Détection des réseaux

Mission

Élaboration et mise en œuvre d’actions visant à promouvoir la réalisation des investigations complémentaires (IC) dans chaque région et à développer les connaissances de tous les acteurs sur le sujet afin notamment d’installer la confiance des responsables de projet dans les techniques de détection des réseaux.

Vidéo

n°6
n°8

Groupe de projet n°8

Propositions d'évolutions du guide technique

Mission

Élaboration de propositions d’évolutions du Guide technique en fonction des évolutions de la réglementation.

Vidéo

n°7
n°9

Groupe de projet n°9

AIPR / QCM

Mission

Poursuivre les travaux relatifs à l’examen par QCM et aux différents aspects de l’AIPR.

Animateurs

Avatar-1-8

MTE

Christophe PECOULT

Vidéo

n°8
n°10

Groupe de projet n°10

Livrets 1 et 2 (clauses techniques et financières des marchés de travaux et de maîtrise d’œuvre).

Mission

Révision et réécriture des parties 4 et 5 du Guide d’application de la réglementation.

Animateurs

Avatar-1-9

SYNTEC

Benjamin VALLOIRE

Vidéo

n°9